Sénégal : Le pouvoir sous le feu des critiques pour sa mauvaise gestion des pluies diluviennes

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par la Rédaction

Inondations suite aux pluies diluviennes dans la banlieue dakaroise de Pikine (Capture d’écran)

Le président Macky Sall et son gouvernement sont sous le feu des critiques de la population sénégalaise pour leur inaction suite aux pluies qui se sont abattues dans le pays, provoquant partout de graves inondations. Même la capitale Dakar n’est pas épargnée, où les problèmes d’assainissement et d’acheminement de l’eau sont toujours de mise.

La population sénégalaise est en colère! Et elle ne la cache pas. Depuis que les pluies diluviennes se sont abattues dans le pays, provoquant de graves inondations, elle n’hésite pas à pointer du doigt le président Macky Sall et son gouvernement pour leur inaction face à la situation qui a lieu tous les ans lors de la saison hivernale.

« Regardez toute cette eau qui nous cerne de partout… Là, ce sont mes enfants qui sont en train de nager pour rejoindre la maison »

Sur les médias en ligne locaux ou encore les réseaux sociaux, les vidéos des inondations provoquées par les fortes pluies fusent de partout. De Dakar, à Cambérène, ou encore Thiès, chacun exprime son désarroi et sa grogne face à la situation. « Regardez toute cette eau qui nous cerne de partout… Là ce sont mes enfants qui sont en train de nager pour rejoindre la maison », affirme ce Sénégalais de la ville de Thiès, dans une vidéo qu’il a prise et qui a été diffusée par le média local Rewmi.

Même son de cloche pour ce Dakarois, qui a aussi tenu à prendre des images de la situation, fustigeant « le pouvoir qui se gargarise à Diamnadio en construisant des infrastructures coûteuses alors que tout Dakar est inondée et que les responsables politiques sont incapables de gérer ça! Est-ce que cela est digne d’une capitale? »

« La pluie, cette bénédiction divine qui apparaît comme une malédiction aux yeux de certains faute d’avoir des autorités compétentes »

De leur côté, les internautes aussi n’ont pas manqué de pointer du doigt les autorités qui sont incapables d’anticiper les mesures pour mettre fin une bonne fois pour toute aux inondations causées chaque année par les pluies torrentielles à cette période de l’année. « La pluie, cette bénédiction divine qui apparaît comme une malédiction aux yeux de certains faute d’avoir des autorités compétentes », poste sur Facebook le caricaturiste sénégalais Souleymane Ndiaye. L’artiste, qui ne manque pas d’humour, a réalisé une caricature où l’on voit un jeune homme arborant un masque de plongée et une bouée, où il est inscrit comme titre : « Sénégal immergeant : Le nouveau masque obligatoire ».

La caricature réalisée par l’artiste-peintre/illustrateur et caricaturiste sénégalais Souleymane Ndiaye

« Le résultat des dirigeants incompétents. Depuis notre indépendance, ils n’ont rien foutu. La capitale est presque entourée par l’océan car ils n’ont pas mis en place les infrastructures nécessaires pour permettre le passage de l’eau »

Dans le groupe Facebook du collectif « Luttons contre l’indiscipline au Sénégal», plusieurs photos des inondations sont diffusées, notamment dans la banlieue dakaroise de Khar Yalla, où l’on voit des enfants se baigner dans l’eau insalubre, pour alerter les internautes contre les dangers de cette pratique : « Les populations de Khar Yalla s’il vous plaît, retenez les enfants à la maison. Ces eaux stagnantes ne sont pas là pour se baigner mais peuvent être sources de graves maladies », écrit le collectif. Un post qui provoque plusieurs centaines de commentaires d’internautes en colère, estimant que c’est le gouvernement qui est avant tout responsable de cette situation. « Le résultat des dirigeants incompétents. Depuis notre indépendance, ils n’ont rien foutu. La capitale est presque entourée par l’océan car ils n’ont pas mis en place les infrastructures nécessaires pour permettre le passage de l’eau », écrit Ciré Sall, excédé.

Les enfants se baignant dans l’eau, dans le quartier de Khar Yalla, suite aux pluies diluviennes

Pour sa part, Mountaga Sar estime qu’il faut « construire des cités hors de Dakar dans des zones non inondables au lieu de gaspiller de l’argent sur des tentatives vaines d’évacuations. Il y a des endroits à Dakar où il ne fallait pas construire car ce sont des lieux où il y avait des marigots ou étangs et où le sol retient facilement l’eau». Pour sa compatriote Sangone Diop, « c’est le moment de poser des milliards sur la table et de trouver des gens honnêtes et non corrompus s’il y en a encore pour régler ce problème une bonne fois pour toute ».

Face à la grogne de la population, le président Macky Sall a lancé un plan de crise nommé « Orsec ». Pas sûr que ce énième plan puisse régler définitivement le problème récurent des inondations au Sénégal, qui cause chaque année des milliers de sinistrés.

LES PLUS LUS