l'Afrique du 21ème siècle

Sénégal : 495 millions de dollars accordés par la Banque mondiale

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par Amadou Bâ

La Banque mondiale alloue 495 millions de dollars au Sénégal

La Banque mondiale vient d’approuver une subvention record de 495 millions de dollars au Sénégal. L’accord de financement, qui a été signé hier mardi à Dakar, porte sur quatre projets, notamment les infrastructures, l’électricité, l’éducation et le développement économique. Cette signature d’accords s’est tenue entre Abdoulaye Daouda Diallo, ministre sénégalais des Finances et du Budget et Nathan Belete, directeur des opérations de la BM dans cinq pays de la sous-région, dont le Sénégal.

Le montant global des quatre accords que la Banque mondiale vient de signer avec le Sénégal atteint le chiffre record de 495 millions de dollars. Le premier accord d’un montant de 100 millions de dollars concerne l’amélioration des performances du système éducatif. Il va impacter les conditions d’études de plus de 600 mille enfants. Le deuxième accord porte sur un projet d’amélioration de l’approvisionnement en électricité au Sénégal (Padaes), pour un montant de 150 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA/Plateforme de la BM).

« Plus d’un million et demi de personnes bénéficieront directement du Padaes grâce au raccordement de 200 000 ménages au réseau », a fait savoir la Banque mondiale, assurant qu’en outre 200 écoles et 600 établissements de santé bénéficieront de services d’électricité nouveaux ou améliorés avec ce projet. Deux autres accords portent sur l’amélioration de la connectivité dans les zones de production du nord et du centre pour 200 millions de dollars et le développement économique de la Casamance (région sud).

Le financement total du Projet de Développement Économique de la Casamance (PDEC) est de 45 millions de dollars. Grâce à des investissements dans les régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou, le gouvernement sénégalais vise à mettre en place des systèmes de gouvernance locale inclusifs qui fournissent des services et des infrastructures locales résilientes au climat aux communautés ciblées en Casamance.

« Ces 4 projets sont seulement le signe d’une volonté de trouver des réponses à des questions qui sont au cœur des préoccupations de tous les responsables et pour lesquelles, notre institution sera aux côtés du Sénégal », a ajouté la Banque mondiale.

LES PLUS LUS