l'Afrique du 21ème siècle

Rwanda : 3,7 milliards de dollars d’investissements en 2021

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par Amadou Bâ

Le Président rwandais Paul Kagame

Malgré la crise mondiale, le Rwanda attise plus que jamais l’appétit des investisseurs. Le pays a enregistré des investissements de 3,7 milliards de dollars en 2021, un record pour le pays d’Afrique de l’Est, qui s’est distingué ces dernières années par sa croissance économique remarquable à l’échelle internationale.

Le Rwanda a enregistré 3,7 milliards de dollars d’investissements directs étrangers et nationaux en 2021, contre 1,3 milliard de dollars l’an dernier, soit une hausse d’environ 185%, selon les derniers chiffres de la Rwanda Development Board (RDB). « La performance de 2021 démontre les gains de nos efforts de relance économique. En termes d’investissements enregistrés, non seulement nous avons dépassé nos chiffres d’avant la pandémie, mais nous avons également enregistré l’enregistrement d’investissement le plus élevé à ce jour », a déclaré Clare Akamanzi, CEO du RDB.

En effet, avant la crise de 2019, les investissements totalisaient 2,46 milliards de dollars. En témoignent les nombreux méga-projets en cours tels que Kigali Vision City (le plus grand projet résidentiel jamais construit, ndlr), le Kigali Golf Resort and Villas ou un projet local de fabrication de véhicules électriques.

Pour inciter davantage les investisseurs après une année 2020 désastreuse à l’échelle mondiale en raison de la pandémie de Covid-19, l’État a intégré des subventions fiscales attrayantes dans sa stratégie de relance économique, pour attirer les investisseurs dans trois secteurs, à savoir la construction, l’immobilier et la fabrication, y compris l’agro-industrie. En conséquence, ces industries ont monopolisé 72% des 3,7 milliards de dollars investis l’année dernière, selon RDB.

D’autres investissements ont ciblé l’agriculture, les services financiers et d’assurance, l’énergie, la santé, les TIC, l’hébergement et la restauration. En termes d’impact, les autorités rwandaises s’attendent à ce que ces investissements permettent non seulement au pays de poursuivre sa transformation économique, mais aussi de créer près de 48 700 emplois, alors que le taux de chômage global reste supérieur à 20%.

LES PLUS LUS