Renaud Xuotra : « L’Afrique nourrit ma poésie »

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Renaud Xuotra, auteur du receuil de poésie « Les Jabs d’Al-Uzza » (crédit photo.Thomas Perrot)

Par Assanatou Baldé

Renaud Xuatra, 30 ans, auteur du recueil de poèmes, « Les Jabs d’Al-Uzza » (aux éditions Stellamaris), basé actuellement à Mayotte, est un amoureux et passionné de l’Afrique. A travers ce premier ouvrage, il rend hommage à la beauté et richesse culturelle du continent, évoquant les hommes de son histoire, tels que les tirailleurs sénégalais, ou encore la bravoure des femmes africaines. Il y consacre aussi un poème à Assa Traoré, qui se bat pour que justice soit faîte suite au décès de son frère Adama, mort aux mains de la gendarmerie française, et également à Zouhoura, victime d’un viol en groupe par des fils de responsables politiques au Tchad.

D’où vous est venue l’idée d’écrire ce recueil de poèmes?

J’écris depuis mon adolescence, sans oser ouvrir mon univers au public. Seulement certains proches avaient accès à ce jardin secret. Je manquais certainement de courage.  Toutefois, en prenant de l’âge et en gagnant en confiance, j’ai fini par sauter le pas. J’ai voulu avoir plus d’avis sur ma poésie et assumer ma sensibilité.    

L’Afrique est très présente dans vos poésies. Pourquoi parler de ce continent vous tient-il tant à cœur?

L’Afrique, où je vis et que je découvre de plus en plus, est très chère à mon cœur. Européen de naissance, je suis assurément Africain de cœur. Ce continent nourrit ma poésie car j’y ai de nombreux souvenirs et qu’il a révolutionné ma vie. Ses peuples, ses traditions, son histoire, ses cultures, sa nature, tout m’intéresse. Certains de mes proches disent que c’est une obsession, mais je préfère parler de passion.  Je rêve de prendre mon baluchon et de le parcourir du nord au sud et d’est en ouest.  

Vous avez rendu hommage à Assa Troaré, qui se bat pour que la justice française reconnaisse la responsabilité de gendarmes dans le meurtre de son frère Adama et à  la Tchadienne Zouhoura, victime de viol en groupe. Des thèmes très actuels à notre époque. Pourquoi avez-vous choisi de mettre en avant leurs histoires ?

Le poète ne doit pas s’abandonner au nombrilisme. Il peut certes parler de lui, de ses sentiments, de ses amours, de ses chagrins, mais ne doit jamais omettre que la poésie peut également être utile à certaines causes. À mes yeux, la poésie doit s’opposer aux puissants et à l’arbitraire, pour soutenir ceux qui luttent pour plus de justice. Être du côté de David plutôt que de Goliath. Assa, Zouhoura et bien d’autres, tomberont peut-être un jour sur mon recueil et cela leur mettra du baume au cœur. Il est également possible que certaines lecteurs découvrent leur histoire à travers ma plume. C’est ma modeste contribution.       

Quel est aujourd’hui votre regard sur l’état de la poésie dans le monde, un genre de moins en moins valorisé?

La poésie n’évolue pas de la même manière partout dans le monde et dans tous les milieux. Les réseaux sociaux, le rap ou le slam, lui permettent de se renouveler et de se réinventer. C’est plutôt le livre qui souffre. Les gens ne mettent pas la main à la poche pour acheter un recueil de poésie. Les poètes eux-mêmes, pour beaucoup, rechignent à soutenir leurs pairs. Cette situation rend naturellement les éditeurs de plus en plus frileux. S’il n’y a pas de prise de conscience, la poésie disparaîtra des librairies… 

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre site Afropoésie? Quelle est sa vocation?

Afropoésie (www.afropoesie.com) est un blog littéraire qui met en avant les poètes africains ou afro-descendants et ceux qui ont écrit sur l’Afrique et ses prolongements. Les grands poètes et les « inconnus » y ont leur place. Pas de hiérarchie. Le but est de faire vivre la poésie « afro », de la valoriser et de constituer une base de données. Il ne faut pas s’arrêter à Senghor ou Césaire comme le font certains manuels ou certains sites. Il ne faut surtout pas réduire cette littérature extrêmement riche…

Pour aller plus loin :

Editions Stellamaris : http://editionsstellamaris.blogspot.com/2019/09/les-jabs-dal-uzza.html

Amazon : https://www.amazon.fr/Jabs-dAl-Uzza-Xuotra/dp/236868591X

FNAC : https://livre.fnac.com/mp41321278/Les-jabs-d-al-Uzza

LES PLUS LUS