Nigeria : 15 fermiers tués dans une attaque menée par 200 hommes à moto !

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par la Rédaction

Des policiers nigérians en formation (Crédit.Amisom)

Au Nigeria, 15 fermiers ont été tués dans une attaque menée par 200 hommes à moto, dans le village de Yargamji, près de l’Etat de Katsina, dans le nord-est du pays, a annoncé lundi la police locale.

Le village de Yargamji, à 25 kilomètres de la capitale de l’Etat Katsina, pris d’assaut par des bandes criminelles ! D’après la police locale, près de 200 hommes armés et à moto ont attaqué des fermiers, puis ouvert le feu sur eux. En tout, 15 personnes ont péri dans cette attaque, perpétrée vers 10 heures. Des forces de l’ordre ont été dépêchées pour prêter main forte aux fermiers.

Ce genre d’attaques, régulièrement menées par des bandes de voleurs, ne sont pas rares dans les zones reculées de Katsina, qui s’avère être l’Etat natal du président nigérian Muhammadu Buhari. Pas plus tard que le mois dernier, 57 personnes ont péri lors de raids menés par ces bandes criminelles contre plusieurs villages dans cet Etat.

L’Etat impuissant face à ces bandes criminelles

Malgré plusieurs tentatives de négociations qui ont échoué avec ces bandes criminelles, l’Etat nigérian est pour l’heure impuissant face à leurs assauts répétitifs dans la zone. Ces fauteurs de troubles préparent minutieusement leurs attaques depuis la forêt de Rugu, qui couvre entre autres les Etats de Katsina, et même du Niger.

Les autorités nigérianes doivent également toujours faire face au groupe terroriste Boko Haram, qui mène régulièrement des attaques sanglantes dans le nord du pays, où la pauvreté est particulièrement importante et où de nombreux jeunes rejoignent l’insurrection armée qui leur promet monts et merveilles. Boko Haram commet aussi des attaques au Niger, notamment dans la région de Diffa mais également dans le Nord-Cameroun, ou encore dans le bassin du lac Tchad. Selon les estimations de l’ONU, depuis 2009, Boko Haram a fait plus de 32 000 morts et provoqué le déplacement de milliers de personnes.

LES PLUS LUS