Niger : cinq villageois tués par Boko Haram

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par la Rédaction

Militaires nigériens à un poste frontière, près de Diffa

Au Niger, cinq villageois ont été tués dans une attaque perpétrée par le groupe terroriste nigérian Boko Haram, dans la commune de Gueskérou.

Boko Haram sévit de nouveau. Au moins cinq personnes ont été tuées dans une nouvelle attaque du groupe terroriste nigérian, dans la commune de Gueskérou, dans le sud-est proche du Nigeria. Selon le maire de la commune, les assaillants ont tué par balles les cinq villageois avant de repartir avec un otage.

Le Niger n’est pas épargné par Boko Haram qui y commet régulièrement des attaques, notamment dans la zone de Gueskérou et toute la région de Diffa, dans le sud-est. Depuis cinq ans, ces zones sont le théâtre de raids meurtriers des combattants de Boko Haram, troublant le quotidien des populations.

Un groupe armé qui échappe toujours aux autorités nigérianes

 Créée en 2002 par le prédicateur nigérian Mohamed Yusuf, Boko Haram, qui signifie « l’enseignement d’inspiration occidentale est un sacrilège », est au départ un mouvement pacifiste. Mais à la mort de son fondateur, exécuté par la police, en juillet 2009, le mouvement désormais dirigé par Abubakr Shekau se radicalise et multiplie les attaques et tueries contre les populations du nord du Nigeria, mais aussi du Nord-cameroun, de la région de Diffa, au Niger, ou encore du bassin du Lac Tchad.

Les autorités nigérianes peinent toujours à venir à bout du groupe armé alors même qu’à son arrivée au pouvoir le président Muhammadu Buhari avait promis de mettre un terme une bonne fois pour toute à la secte…Sans succès.

Selon les estimations de l’ONU, depuis 2009, Boko Haram a fait plus de 32 000 morts et provoqué le déplacement de milliers de personnes.

LES PLUS LUS