Le pèlerinage à la Mecque maintenu mais limité à 1 millier de personnes et aux moins de 65 ans

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par la Rédaction

Des pèlerins qui effectuent leur pèlerinage à la Mecque

Pour éviter la propagation du coronoavirus, les autorités saoudiennes ont décidé de maintenir fin juillet le pèlerinage à la Mecque mais de le limiter à 1 millier de personnes.

En raison du Coronavirus, cette année le pèlerinage à la Mecque, cinquième pilier de l’islam, l’un des évènements qui rassemblent le plus de personnes chaque année dans le monde, sera différent. Bien qu’il soit maintenu fin juillet, seules 1 millier de pèlerins, uniquement issus du royaume saoudien, pourront y participer. «Le nombre de pèlerins sera d’environ un millier, un peu moins, un peu plus», a déclaré le ministre du Hadj, Mohammed Benten, dans une conférence de presse. «Le nombre n’atteindra pas les 10 000 ou les 100 000», a-t-il ajouté.

Un « Hadj limité » pour préserver les pèlerins

Avec ces mesures restrictives, les autorités assurent vouloir «répondre aux exigences de prévention et de distanciation sociale nécessaires pour assurer la sécurité et la protection» des pèlerins, tout en «réalisant les objectifs de la loi islamique».

De son côté, le ministre de la Santé Tawfik al-Rabiah a précisé que le pèlerinage sera limité à des fidèles de moins de 65 ans et qui ne sont pas atteints de maladies chroniques. De plus, les pèlerins souhaitant effectuer le pèlerinage seront également testés pour s’assurer qu’ils ne sont pas infectés par le nouveau coronavirus avant leur arrivée dans la ville sainte de La Mecque et devront subir une quarantaine domestique après la fin du rituel, a-t-il souligné.

L’Arabie Saoudite, pays du Golfe le plus touché par le coronavirus

Selon les chiffres du ministère chargé de l’organiser, le pèlerinage à la Mecque, l’un des plus importants rassemblements religieux au monde, a attiré 2,5 millions de musulmans en 2019.

En attendant, la pandémie continue de s’accélérer dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé. L’Arabie saoudite, pays arabe du Golfe le plus touché avec une recrudescence du nombre de contaminations, n’est pas épargné non plus par le virus. D’après les autorités, plus de 161 000 personnes ont été infectées, dont 1307 sont décédées.

LES PLUS LUS