Lancement du Grand Prix Patrice Lumumba de la liberté de la presse en Afrique!

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par AP21

Patrice Lumumba devant le Sénat à Léopoldville, le 10 septembre 1960.

L’Union des journalistes de la presse libre africaine (UJPLA), présidée par Noël Yao, a créé le Grand Prix de la liberté de la presse Patrice Emery Lumumba. L’objectif, récompenser des journalistes,  des organes de presse, des organisations,  ou encore des personnalités africaines qui auront œuvré et contribué à la promotion de la liberté de la presse en Afrique.

Créé par l’Union des journalistes de la presse libre africaine (UJPLA), présidée par Noël Yao, le Grand Prix de la liberté de la presse Patrice Emery Lumumba a vu le jour, à Abidjan, le 17 janvier 2021. Date du 60ème anniversaire de l’assassinat du leader de l’indépendance congolaise. Selon l’organisation, ce Prix, qui porte son nom pour lui rendre hommage, vise à  récompenser des journalistes,  des organes de presse, des organisations,  ou encore des personnalités africaines qui auront œuvré et contribué à  la promotion de la liberté de la presse en Afrique.

Un prix pour saluer la mémoire de Patrice Lumumba

« Il ya 60 ans, le premier ministre congolais Patrice Emery Lumumba était injustement et sauvagement assassiné pour ses idées de liberté et d’indépendance », indique l’UJPLA dans un communiqué », soulignant que cette distinction est aussi un moyen de « marquer son combat » et de rappeler « la mémoire de ce grand et immortel héros congolais et africain de la liberté et de L’Indépendance ». 

Abdoulaye Bathily, président du Jury

L’UJPLA, qui a pour objectifs principaux et fondamentaux de contribuer à la liberté de la presse et à la sécurité des journalistes partout sur le continent africain, précise que le fonctionnement et le financement de ce Prix « seront prochainement définis et précisés ». De son côté, Abdoulaye Bathily,  ancien  ministre  sénégalais,  a été désigné par l’organisation pour assumer la responsabilité de Président du jury du Prix.

La création de ce prix est aussi l’occasion de mettre en lumière les difficultés de nombreux journalistes en Afrique, qui subissent dans l’exercice de leurs fonctions régulièrement des pressions et intimidations des gouvernements en place…

LES PLUS LUS