l'Afrique du 21ème siècle

L’Afrique du Sud refuse d’accueillir des réfugiés afghans

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par Abubakr Diallo

Des réfugiés afghans (capture d’écran youtube)

L’Afrique du Sud, qui a été sollicitée pour accueillir temporairement, des Afghans réfugiés au Pakistan voisin, avant qu’ils ne soient ventilés vers une destination finale, a décliné, précisant que le pays reçoit déjà suffisamment d’étrangers qu’il doit prendre en charge.

Alors que la nation arc-en-ciel est sollicitée pour accueillir temporairement, des Afghans réfugiés au Pakistan voisin, le ministère sud-africain des Affaires étrangères a indiqué, dans un communiqué rendu public ce mercredi 1er septembre, qu’elle n’est « pas en mesure » de prendre en charge cet accueil massif d’étrangers. Ces Afghans réfugiés au Pakistan devraient juste être accueillis temporairement, avant qu’ils ne rejoignent une destination finale.

« Le gouvernement sud-africain n’est malheureusement pas en mesure de répondre à une telle demande… L’Afrique du Sud accueille déjà un nombre substantiel de réfugiés et est chargée de répondre à leurs besoins. La plupart d’entre eux bénéficient déjà d’une aide sociale et de soins médicaux gratuits », a précisé le ministère sud-africain des Affaires étrangères, précisant : « En termes de droit international, le bien-être des réfugiés est mieux assuré en restant dans le premier pays d’arrivée – le Pakistan – avant d’atteindre une destination finale ».

Le Rwanda et l’Ouganda ont accepté d’accueillir des réfugiés afghans

Deux pays africains ont déjà accepté la demande des Etats-Unis d’accueillir des réfugiés afghans. Il s’agit de l’Ouganda et du Rwanda. Mercredi 25 août dernier, un avion en provenance d’Afghanistan a atterri à l’aéroport international d’Entebbe, en Ouganda, avec, à son bord, un premier groupe de 51 Afghans, sur un total de 2 000 Afghans attendus dans ce pays d’Afrique de l’Est. Ces réfugiés afghans ont fui le pays après la prise de contrôle de Kaboul par les talibans, le 15 août dernier.

Ce genre d’accueil, similaire à la requête déclinée par les autorités sud-africaines, se fait à la demande de Washington d’accueillir temporairement des ressortissants afghans à risque et d’autres personnes en transit vers les États-Unis et d’autres destinations dans le monde.

LES PLUS LUS