l'Afrique du 21ème siècle

Immigration : Une fillette malienne de deux ans meurt d’un arrêt cardiaque après avoir été secourue aux îles Canaries

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Une petite fille malienne âgée de deux ans est décédée après avoir été pourtant secourue à bord d’un bateau de migrants au large des îles Canaries.

C’est un nouveau drame de l’immigration! Une petite fille malienne est morte suite à un arrêt cardiaque dimanche après avoir été secourue à bord d’une embarcation de migrants aux larges des ïles Canaries, ont annoncé les autorités de cet archipel, qui est un très important point d’entrée des migrants africains.

Une fillette accompagnée de sa mère et de sa sœur aînée

D’après les médias locaux, la petite malienne qui était accompagnée de sa mère et de sa sœur aînée, a été victime d’un arrêt cardiaque en raison d’une sévère hypothermie lors de la traversée.

En tout, il y avait 52 migrants africains dans cette embarcation, dont faisait partie la fillette. Ils ont été secourus mardi, puis ont été transférés par les secours maritimes espagnols au port d’Arguineguin. Les sauveteurs avaient remis la petite fille, qui était alors inconsciente, à des infirmières de la Croix-Rouge, selon la télévision espagnole qui a diffusé les images du sauvetage. Malgré tous les soins pour la maintenir en vie sur le quai du port, la fillette qui avait ensuite été transportée d’urgence dans un hôpital de l’archipel, est finalement décédée dimanche, selon les autorités.

Chaque année, des milliers de candidats à l’émigration échouent sur les îles Canaries

Chaque année, des milliers de migrants originaires de pays africains tentent de rejoindre les îles Canaries à bord d’embarcation de fortune pour atteindre les côtes européennes. Ils fuient leur pays au péril de leur vie à la recherche de meilleures conditions de vie et pour venir en aide à leurs proches. Mais le rêve d’exil se transforme souvent en cauchemar, puisque nombre d’entre eux n’arrivent pas à destination et meurent noyés.

LES PLUS LUS