l'Afrique du 21ème siècle

Dans le film « Les ailes des oubliés », Bahia la rescapée raconte le crash de la Yemenia Airways

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par la Rédaction

Une capture d’écran du film Les ailes des oubliés

Unique survivante du crash de la Yemenia Airways, en 2009, la miraculée et unique survivante du drame Bahia Bakari revient sur cette tragédie dans le documentaire « Les ailes des oubliés », diffusée ce lundi 1er juin, à 23h, sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. En tout, 152 victimes ont péri dans cet accident qui hantent encore la communauté comorienne de France.

« Aujourd’hui c’est le grand jour », a écrit Bahia Bakari sur son compte Instagram pour rappeler à tous ses abonnés que le documentaire « Les ailes des oubliés » sera diffusé ce lundi 1er juin, à 23h, sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. Un film, réalisé par Pascale Poirier, qui lui a servi d’exutoire pour raconter tout ce qu’elle avait au fond d’elle, suite au crash de la Yemenia Airways en 2009. Elle, l’unique survivante de ce drame, où 152 personnes de la communauté comorienne de France ont péri.

Dix ans plus tard, cette tragédie hante toujours les familles des victimes. Et Bahia, devenue le porte-voix de ces dernières, milite pour que justice soit faite.

Un avion surchargé et non aux normes

Le 30 juin 2009. Une date enfouie dans les mémoires. Ce jour-là, le vol 626 de la Yemenia Airways, qui transportent ces français d’origine comorienne, basés pour la plupart à Marseille, retournant au pays, s’abîme en mer, à une quinzaine de kilomètres des côtes comoriennes. L’avion semble concentrer tous les défauts d’une compagnie d’aviation peu recommandable. Surchargé. Absence de secours et de sécurité. Il est loin d’être aux normes. C’est la catastrophe ! Sur les 152 voyageurs, Bahia, âgé seulement de 12 ans, qui voyageait avec sa mère, est l’unique rescapée. Miraculée, l’adolescente s’accroche à une épave pendant des heures avant d’être sauvée par des pêcheurs de passage.

Dix ans après, elle se livre dans ce film, qui aborde aussi les relations complexes entre ces Français d’origine comorienne et leur pays.

LES PLUS LUS