Crise au Mali : Face à IBK et la Cedeao, l’opposition résiste !

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par la Rédaction

Les chefs d’Etat de la Cedeao autour d’IBK DR/Service de presse de la présidence

Les quatre émissaires de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), Macky Sall, Mahamadou Issoufou, Alassane Ouattara et Nana Akufo-Addo ont échoué à faire accepter un plan de sortie de crise à l’opposition malienne qui ne décolère pas. Un sommet extraordinaire de la Cedeao est prévu lundi pour tenter de dénouer la crise.

Le dénouement de la crise au Mali n’est pas pour demain et il fallait s’y attendre ! La Communauté économique des Etats de l’frique de l’ouest (Cedeao) n’a pas pu convaincre l’opposition malienne d’adopter son plan de sortie de crise. Les chefs d’Etat Macky Sall, Mouhamadou Issoufou, Alassane Ouattara et Nana Akufo-Addo qui se sont rendus à Bamako pour tenter de sauver leur hmologue Ibrahim Boubarcar Keita face à la colère de son peuple sont repartis bredouilles.

Ibk « a abandonné cette mission à des personnes qui n’en ont ni la légitimité »

L’opposition malienne, réunit au sein du mouvement du 5 juin, comportant des religieux, des opposants politiques et la société civile, réclame depuis le début de la crise le départ d’IBK, qu’ils jugent inapte désormais à gérer le Mali, miné par la corruption et les problèmes sécuritaires dans le nord, qui se sont propagés jusqu’au centre du pays. Dans une lettre ouverte adressée aux cinq présidents et diffusée jeudi soir, le Mouvement du 5 Juin, qui ne mâche pas ses mots, estime que le dirigeant malien «  a abandonné cette mission à des personnes qui n’en ont ni la légitimité, ni les compétences requises ».

Un sommet extraordinaire de la Cedeao prévu lundi

Face à la situation, un sommet extraordinaire par visio-conférence se tiendra lundi 27 juillet, a annoncé jeudi soir à la presse le chef de l’Etat nigérien et président en exercice de la Cedeao, Mahamadou Issoufou. « Nous avons décidé de faire un compte-rendu à l’ensemble des chefs d’Etat de la Cedeao dans le cadre d’un sommet extraordinaire qui est convoqué pour le lundi » 27 juillet, a déclaré le dirigeant, précisant que des « mesures fortes pour accompagner le Mali » seront prises lors de ce sommet. Pas sûr que cela suffise à dénouer la crise profonde du pays.

LES PLUS LUS