Coronavirus : L’Egypte rouvre ses cafés et lieux de culte dès samedi

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Université du Caire (crédit photo.Université du Caire)

Par la Rédaction

Après trois mois de fermeture et de couvre-feu nocturne décrétés pour lutter contre la crise sanitaire du coronavirus, le premier ministre égyptien Mostafa Madbouli a annoncé mardi la réouverture partielle des cafés et des lieux de cultes à partir de samedi.

Les Egyptiens vont commencer peu à peu reprendre leur vie d’avant. Le Premier ministre Mostafa Madbouli a décidé de lâcher du lest et a annoncé mardi la réouverture partielle des cafés et lieux de cultes dès samedi prochain. Une mesure qui intervient après trois mois de fermeture et de couvre-feu nocturne décrétés pour lutter contre le coronavirus, qui ébranle le monde entier.

Toutefois le Premier ministre a tenu à préciser que pour le moment, les cafés et les restaurants vont rouvrir mais seulement à 25% de leurs capacités et fermeront à 22h. Si le narguilé, très prisé par une partie de la population, demeurera interdit, pour des raisons sanitaires, en revanche les commerces pourront rester ouverts jusqu’à 21h.

Les lieux de culte rouvrent seulement en semaine, les plages restent fermées

Quant aux lieux de culte, dont les mosquées et les églises, ils pourront ouvrir leur portes en semaine mais «les prières principales demeureront suspendues» le week-end, afin d’éviter des rassemblements trop importants de population pour les messes et prières collectives du vendredi, a souligné le chef du gouvernement égyptien. Si les plages et les parcs publics resteront fermés, selon le ministre, toutefois les cinémas et centres culturels pourront reprendre leurs activités, en respectant également la limite fixée à 25% de leur capacité d’accueil.

L’Egypte se débat toujours avec le virus, où les autorités rapportent plus de 1000 nouvelles infections par jour. Selon les chiffres officiels, plus de 56 000 cas de personnes infectées du Covid-19 ont été recensés depuis fin mai, et près de 2300 décès ont été enregistrés.

Le monde est loin de s’être débarrassé du coronavirus et l’Organisation mondiale de la santé ne cache pas sa préoccupation face au nombre de nouveaux cas qui s’accélère dans le monde. Alors que de nombreux pays actuellement allègent leurs mesures de restrictions contre la la maladie, l’institution, qui tire la sonnette d’alarme, appelle à la prudence et au respect des règles pour éviter une deuxième vague voir une troisième de propagation du virus…

LES PLUS LUS