l'Afrique du 21ème siècle

Corne de l’Afrique : 20 millions de personnes menacées par la famine

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

John WALCOTT

Famine en Ethiopie

Plus de 20 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique seraient menacées par la famine. La pire crise de la région, qui serait l’une des conséquences du conflit en Ukraine. Ce qui a d’ailleurs fait grimper les prix des denrées alimentaires, du carburant et perturbé les chaînes d’approvisionnement, selon les Nations Unies. Du sud de l’Ethiopie en passant par la Somalie jusqu’au Nord du Kenya, cette région de l’Afrique fait face à une sécheresse qui inquiète les humanitaires.

Le conflit en Ukraine aurait une réelle répercussion sur la Corne de l’Afrique où plus de 20 millions de personnes seraient menacées par la famine. Dans les zones où ces populations dépendent essentiellement de l’élevage et de l’agriculture, les trois dernières saisons des pluies, depuis fin 2020, ont été caractérisées par de faibles précipitations, en plus des invasions acridiennes qui ont endommagé les cultures entre 2019 et 2021. En avril dernier, le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé que le nombre de personnes affamées à cause de la sécheresse pourrait passer d’une estimation actuelle de 14 millions à 20 millions d’ici 2022.

Près de 40% de la population somalienne, soit 6 millions de personnes, sont confrontées à une insécurité alimentaire extrême, et certaines régions pourraient déjà connaître la famine, selon Ocha, l’agence de coordination humanitaire des Nations Unies. En Éthiopie, 6,5 millions de personnes sont confrontées à une « insécurité alimentaire grave », tout comme 3,5 millions de personnes au Kenya, d’après l’agence.

Dans toute la région, 1 million de personnes ont dû quitter leur foyer en raison du manque d’eau et de pâturages, et au moins 3 millions de têtes de bétail sont mortes, a également indiqué Ocha. « Nous devons agir maintenant (…) si nous voulons prévenir une catastrophe humanitaire », a déclaré, de son côté, lors d’un briefing à Genève, Chimimba David Phiri, le représentant de la FAO auprès de l’Union Africaine.

« Plus de 1,7 million d’enfants sont sévèrement malnutris à travers la région », a déclaré Catherine Russell, directrice exécutive de l’Unicef, aioutant que 10 millions d’enfants à Djibouti, en Ethiopie, en Somalie et au Kenya ont besoin d’une assistance vitale.

LES PLUS LUS