l'Afrique du 21ème siècle

Colère des policiers de la diversité en France : « Nous ne sommes pas des vendus, nègres de maison ou arabes de service! »

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par la Rédaction

Police nationale française (DR)

Dans une tribune publiée par l’hebdomadaire français Marianne, ce jeudi, une soixantaine de policiers issus de la diversité dénoncent les insultes à leur encontre lors des manifestations en France pour George Floyd et Adama Traoré, où les protestataires ont également dénoncé les violences policières.

«Nous policiers issus de la diversité, nous ne sommes pas des vendus, des ‘nègres de maison’ ou des ‘arabes de service», tel est le titre de la tribune d’une soixantaine de policiers publiée ce jeudi par l’hebdomadaire Marianne. Le ton est en effet donné ! Les signataires ne cachent pas leur colère. Tous issus de la diversité, ils dénoncent les insultes à leur encontre durant les manifestations en France pour réclamer justice pour Adama Traoré et George Floyd et pour dénoncer les violences policières.

« Nous refusons l’affirmation que la police est raciste« 

« La Police nationale n’est pas parfaite, et les bonnes âmes sont bienvenues pour l’améliorer. Mais nous ne laisserons pas nos frères d’armes être traités de racistes, et nous de victimes consentantes. Nous refusons l’affirmation que ‘la police est raciste‘ », affirment-ils dans cette tribune.

Toujours selon les policiers : « Nous sommes des femmes et des hommes, noirs, arabes, métis, asiatiques, originaires des DROM-COM, des anciennes colonies, chrétiens, musulmans, juifs, hindous, athées, hétérosexuels, homosexuels, de toute opinions philosophiques ou politiques… Nous sommes la diversité de la France qu’elle porte dans nos récits familiaux. Nous réaffirmons notre fierté d’appartenir à la nation française, engagés pour secourir et protéger dans ce pays où nous sommes nés, dont nous avons acquis la citoyenneté. Nous condamnons les injures dégradantes sur nos complexions selon lesquelles nous serions des « vendus », des « nègres de maison », des « arabes de service« 

«La police est à l’image de toutes les couches de la société qu’elle sert»

Les signataires de la Tribune admettent « qu’il y a des racistes dans la police », car «la police est à l’image de toutes les couches de la société qu’elle sert», ce n’est pas pour autant que « la police est raciste », estimant que la police nationale, « c’est l’intimité de nos unités et brigades où se nouent des amitiés multicolores sur nos peaux, mais d’une seule teinte sur le terrain. Celle de notre uniforme : bleu ».

Un policier noir pris à partie lors d’une manifestation porte plainte

Pas plus tard, que mardi dernier, un policier noir avait été pris à partie, à Paris, par des participants à la manifestation en mémoire d’Adama Traoré, décédé en 2016 aux mains des gendarmes, lors d’une arrestation musclée. L’agent en question a déposé plainte, a annoncé ce jeudi le préfet de police Didier Lallement, qui a affirmé avoir également fait de même.

Depuis les manifestations qui ont eu lieu dans toute la France, suite à la mort de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans, tué à Minneapolis, le 25 mai, par un policier blanc, la police nationale française suscite à son tour de nombreuses interrogations. Face aux violences policières qui n’ont cessé de se multiplier ces dernières années, beaucoup se demandent si elle est aussi républicaine qu’elle le prétend et également pourquoi les personnes issues des minorités sont-elles principalement victimes de ces violences causées par la police…

LES PLUS LUS