Cameroun : Hommage national aux sept élèves massacrés à Kumba

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par la Rédaction

L’entrée de la ville de Kumba

Le gouvernement a organisé une cérémonie officielle d’inhumation des sept écoliers  massacrés le 24 octobre dernier dans leur classe à Kumba, dans la partie anglophone du pays, leur rendant par la même occasion un hommage national.


C’est donc le Premier ministre camerounais Joseph Dion Ngute qui a représenté le président Paul Biya lors de la cérémonie d’inhumation et d’hommage rendu aux élèves assassinés à Kumba, dans la région anglophone du sud-ouest, le 24 octobre dans leur classe.

Tués par des hommes armés, pour le moment l’attaque n’a toujours pas été revendiquée même si le gouvernement accuse les séparatistes armés, qui ont appelé à un boycott de l’éducation  dans les régions anglophones depuis 2017. La cérémonie d’enterrement collectif s’est déroulée en présence des familles des victimes, de religieux mais aussi de hauts fonctionnaires. 

855.000 enfants non scolarisés dans les régions anglophones

L’attaque a suscité l’indignation partout dans le monde, notamment à travers les réseaux sociaux où de nombreux internautes n’ont pas hésité à dénoncer « l’horreur », et « la lâcheté des assaillants de s’en prendre à des écoliers innocents », se joignant à la douleur des familles. 

Selon l’Unicef, dans sa dernière enquête, en novembre 2019, 855.000 enfants étaient non scolarisés dans les régions anglophones, soulignant que 90% des écoles primaires publiques et 77% des écoles secondaires publiques étaient fermées ou non opérationnelles. 

LES PLUS LUS