l'Afrique du 21ème siècle

Burkina Faso : la faim menace près de 3 millions d’individus

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par John WALCOTT

Crise alimentaire au Burkina Faso

Touché par le terrorisme depuis quelques années, qui a fait beaucoup de victimes et de déplacés parmi sa population à travers le pays et à l’étranger, le Burkina Faso connaît une crise alimentaire sans précédent. Plus de 2,8 millions de personnes réparties dans 11 provinces sont en situation de précarité, a annoncé le Comité de prévision de la situation alimentaire et nutritionnelle (CPSA) lors de sa première session de l’année 2022.

Le Burkina Faso compte plus de 2,8 millions d’individus en situation de crise alimentaire. Le ministre burkinabè de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, Innocent Kiba, a expliqué que cette situation est due à l’insécurité que connaît le pays réduisant les surfaces de production, et également à la grippe aviaire, à la pandémie du Coronavirus et à la conjoncture internationale, qui se répercutent sur la circulation des intrants agricoles. « Dès la semaine prochaine, des actions seront posées pour l’ouverture de boutiques-témoins pour soulager un tant soit peu la population en attendant que le plan de réponse se mette en œuvre », a-t-il indiqué sur la RTB.

« Pour faire en sorte que cette année, on puisse faciliter l’approvisionnement en intrants pour mieux préparer la campagne agricole prochaine. Les résultats qui vont sortir de ce comité, vont nous permettre très rapidement de mettre en œuvre un plan de réponses pour pouvoir gérer la situation actuelle qui est assez difficile sur le plan alimentaire et nutritionnel », a assuré le ministre Innocent Kiba, qui estime également que les conclusions de cette première session permettront au gouvernement de mettre en place un plan global de riposte avec pour objectif de dompter l’insécurité alimentaire.

Le Burkina Faso est la cible d’attentats terroristes depuis 2015, qui ont fait plus de 2 000 morts, dont 600 membres des forces de défense et de sécurité, entre 2016 et le 31 décembre 2021. Le Comité national des secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) a annoncé mercredi dernier qu’au 28 février 2022, le nombre de personnes ayant fui les attaques terroristes dans le pays était de 1 814 283 d’individus.

LES PLUS LUS