Aperçue pour la dernière fois à Toulouse, la mobilisation grandit pour retrouver Diary Sow

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
L’étudiante sénégalaise Diary Sow

Par AP21

La disparition de Diary Sow, l’étudiante sénégalaise, en deuxième année de classe préparatoire au prestigieux lycée Louis-Le-Grand, à Paris, a ému le Sénégal mais aussi sa Diaspora en France qui s’est vivement mobilisée pour qu’elle soit retrouvée au plus vite. Elle aurait été aperçue pour la dernière fois à Toulouse, selon La Dépêche du Midi.

La mobilisation grandit chaque jour un peu plus pour retrouver Diary Sow. Actuellement le nom de la jeune femme de 20 ans est sur tous les réseaux sociaux. Emus, par la disparation depuis le 4 janvier de la Sénégalaise, en deuxième année de classe préparatoire au prestigieux lycée Louis-Le-Grand, à Paris, de nombreux internautes n’ont pas ménagé leurs efforts pour partager les informations la concernant et les contacts à contacter si jamais l’on retrouvait sa trace.

Une enquête ouverte par le parquet de Paris pour disparition inquiétante

Celle qui a été élue meilleure élève du Sénégal en 2018 et 2019 a été aperçue pour la dernière fois à Toulouse après y avoir passée ses vacances, selon les informations de La Dépêche du Midi. Le parquet de Paris confirme l’ouverture d’une enquête en disparition inquiétante confiée à la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP).

Pour alerter sur sa disparition et distribuer des tracts à son effigie, des étudiants sénégalais se sont réunis dimanche à Place d’Italie, dans le 13ème arrondissement de Paris, où se trouve sa résidence universitaire et où elle s’est badgée pour la dernière le 4 janvier.

« Les autorités sénégalaises prennent l’affaire très au sérieux »

De son côté, le consulat du Sénégal en France multiplie également les initiatives pour aider à retrouver la brillante jeune femme, soulignant que les autorités sénégalaises prennent l’affaire très au sérieux. « Nous avons été prévenus le jeudi 7 janvier vers 15h. À 18h, nous sommes allés au commissariat du 8ème arrondissement pour déposer une plainte pour disparition inquiétante. Une enquête a été lancée le jeudi même», précise le consulat.

De nombreux messages de soutiens ont aussi été adressés à la famille de la jeune femme auteure du roman « Sous le visage d’un l’ange » (L’Harmattan, 2020). Elle était en train d’écrire un second roman, « Des masques vont tomber »…

LES PLUS LUS