Accusé « d’homicide volontaire », le rappeur MHD remis en liberté sous contrôle judiciaire

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Le rappeur MHD (photo de sa page Facebook)

Par la Rédaction

Incarcéré depuis janvier 2019 pour «homicide volontaire» suite à un règlement de comptes entre bandes rivales à Paris, durant l’été 2018, le rappeur MHD, âgé de 25 ans, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

MHD est de nouveau libre mais sous contrôle judiciaire. Le jeune rappeur de 25 ans, était emprisonné depuis janvier 2019 pour homicide volontaire, suite à une rixe, qui semble être un règlement de compte entre bandes rivales du 10ème et 19ème arrondissement de Paris, durant l’été 2018.

Le drame s’est déroulé dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018, dans le 10ème arrondissement de Paris. Loïc, la victime de 23 ans, est alors pris à partie par un groupe d’une dizaine de jeunes. Très vite ils s’acharnent sur le jeune homme. Ils le renversent par une voiture. Le rouent de coups. Le blessent grièvement à l’arme blanche. Face à une telle violence, Loïc succombe très vite à ses graves blessures.

MHD identifié sur les lieux du crime

Depuis le début de l’affaire, la question est de savoir si le rappeur MHD était présent sur les lieux du crime. Au moins trois témoins ont affirmé l’avoir formellement identifié, soulignant même que sa voiture était présente lors de la rixe. Des affirmations que le jeune artiste a jusqu’à présent toujours contesté, niant toute participation aux faits.

Libéré sous contrôle judiciaire après que son mandat de dépôt ait expiré jeudi, MHD pourrait toutefois retourner prochainement en détention, si la cour d’appel de Paris infirme le 23 juillet une ordonnance de non-prolongation de sa détention provisoire.

Cette affaire a mis un brutal coup d’arrêt à la carrière fulgurante du jeune artiste, adulé par des milliers de jeunes et très suivi sur les réseaux sociaux.

LES PLUS LUS